CLUB SPORTIF AVION : site officiel du club de foot de AVION - footeo

S.Reims-CS.Avion

21 novembre 2010 - 09:25

Le CSA sort par la grande porte à Reims.

Revue de presse pour le match à Reims.

La Voix Des Sports

S'ils ont toutes les raisons d'être tristes ce matin, les Avionnais en ont au moins autant d'être fiers d'eux. Au-delà de l'élimination aux tirs au but, les joueurs de David Robitail ont livré un match de très grande qualité, poussant ces professionnels de Reims à une pénible séance de tirs au but. Les Avionnais ont essuyé une pluie d'occasions, mais ont aussi fait passer plus d'une fois le frisson dans le dos de Champenois bien maladroits.

PAR PHILIPPE LECLERCQ


Les joueurs du CS Avion savaient qu'ils pouvaient jouer un autre vilain tour à une équipe de Ligue 2, un an après l'exploit réalisé au Havre (0-1). Leurs armes étaient faites d'organisation, de technique et d'une énorme envie de bien faire. Au point qu'ils ont certainement livré hier leur meilleure prestation cette saison. Ils le doivent notamment à un Thomas Bodart de grande classe qui a fait tourner les têtes adverses et qui retrouve actuellement son meilleur niveau.

Dès la première minute, Nomenja s'est offert une occasion de but, indiquant d'entrée de jeu aux Rémois les intentions artésiennes. Kouadio (16e) et Charlot (21e) ont ensuite mis leur grain de sel mais sans le piment nécessaire pour faire décoller le tableau d'affichage. De leur côté, les joueurs de L2 multipliaient les tentatives, notamment par Toudic, Fauré, Gragnic et Amalfitano, mais se montraient toujours très maladroits, lorsque ce n'était pas Grégory Crombez qui s'interposait avec beaucoup d'assurance. Arnaud Despres en a lui aussi fait voir de toutes les couleurs à la défense de Reims et n'est pas passé loin du bonheur, reprenant de la tête un très beau centre de Fabien Charlot (62e). De très peu à côté. Ce même Despres qui s'est ensuite offert un retourné qui aurait pu tout changer avec une once de chance (111e). Une part de réussite dont ont manqué Oumar et Eickmayer durant la séance des tirs au but. De la tristesse donc dans le camp avionnais, mais aussi surtout d'une énorme frustration exprimée par David Robitail : « Mes joueurs ont réalisé un très gros match, mais je ne suis pas certain qu'ils s'en rendent compte tant ils sont déçus. Je n'ai pas été inquiet pendant la rencontre et je croyais même que nous allions marquer. » Une prestation qui va forcément apporter beaucoup à cette équipe avionnaise qui a encore de belles choses à montrer en CFA. 

Nord Eclair

Avion a innové pour tenir la dragée haute au Stade de Reims, hier soir, à l'occasion du 7e tour de la Coupe de France. Sans complexes, les Avionnais ont poussé les Reimois jusqu'aux tirs-aux-buts.


 

Hélas, cette séance leur aura été fatale.
La Coupe de France réserve toujours son lot de surprises. Il faut croire que David Robitail a pris l'expression au premier degré.
En alignant Nomenja dans le couloir gauche de l'attaque et Bodart dans un rôle de meneur de jeu, le technicien avionnais tentait un joli coup de poker sur la pelouse du Stade de Reims. Lorsque les Avionnais se projetaient très vite vers l'avant, ce pari osé donnait, à plusieurs reprises, des sueurs froides aux pensionnaires de Ligue 2. Il n'empêche, le CSA se contentait surtout d'être bien en place. Sauf que, plus d'une fois, les attaquants locaux prenaient la poudre d'escampette dans le dos des défenseurs axiaux artésiens.



Crombez, c'est du costaud
Heureusement, le manque d'adresse des Rémois conjugués aux prouesses répétées de Grégory Crombez, le portier avionnais, entretenaient l'espoir d'un possible exploit côté visiteurs (15e, 37e, 41e et 44e). David Robitail avait décidé de ne pas ménager Tacalfred, le latéral droit champenois. Au retour des vestiaires, Nomenja retrouvait son poste de prédilection et laissait Bernard vagabonder sur le front de l'attaque. Mais, c'est Despres qui, d'une tête plongeante, faillit transformer en but le centre parfait de Charlot (62e). Le match s'emballait. Mais Toudic n'avait toujours pas réglé la mire (74e et 75e). Dans le dernier quart d'heure, la fatigue aidant, Reims occupait le camp avionnais. Mais Crombez, dans ses cages, restait toujours le maître du jeu (90e+3). Il fallait attendre la séance des tirs-aux-buts pour départager les deux équipes. Reims se montrait le plus adroit (0-0, 4-2 tab). A défaut d'avoir réalisé l'exploit, Avion s'est montré valeureux et aura bien mérité la haie d'honneur et les applaudissements des 1835 spectateurs à la sortie du terrain.w
G.M. (correspondant)

Les réactions à Reims

Didier Perrin
Cette qualification a été difficile…
Elle a été très difficile face à une équipe vaillante qui a joué sa chance à fond. On a un peu baissé notre niveau de jeu habituel. On n’a pas su malheureusement ouvrir la marque rapidement alors qu’on a eu l’occasion de débloquer la situation car ils jouaient très regroupés derrière.
On aurait donc pu se rendre ce match plus facile.  La rencontre a été très pénible sur la fin et j’ai eu peur que ça se termine mal bien qu’on ait eu énormément d’occasions.
On dit que quand on débute un parcours de manière difficile on va loin. Espérons que l’adage se vérifie.

 

Mickaël Tacalfred
Ce fut long à venir...
C’est clair que cela a été compliqué. Quand on ne marque rapidement dans ce genre de match, l’adversaire espère, s’accroche, et c’est ce qu’il s’est passé. On a eu beaucoup d’occasions mais on n’est pas parvenu à en mettre une au fond. On se qualifie aux tirs au but et c’est le principal.

 

Hubert Fournier
Quel est ton analyse ?
On a eu trop de déchets techniques dans notre jeu, trop de maladresses à l’approche du but. Je n’ai pas compté le nombre d’opportunités qu’on a pu avoir d’ouvrir la marque mais il y en a eu beaucoup.
Je tiens surtout ce soir à féliciter cette équipe d’Avion qui a fait preuve de beaucoup de courage, d’abnégation, de solidarité. C’est peut-être une leçon aussi en terme de don de soi et il faut leur tirer un grand coup de chapeau.
En ce qui nous concerne, on se qualifie et c’est le plus important même si on aurait pu jouer trois heures sans marquer. On avait sans doute moyen de mieux faire mais il y a des jours comme ça.

Kossi a été décisif pour sa rentrée, c’est l’un des points positifs de la soirée.
Je lui avais demandé de ne pas se mettre de pression car c’est toujours compliqué de reprendre après plus de cinq mois sans compétition. Il a été décisif et c’est tout bénéfice pour lui et surtout pour nous car on lui doit aussi notre qualification ce soir.

 

Cédric Fauré
Quel est ton sentiment ?
Cela a été dur. Avion a une bonne équipe et on le savait. Ils s’étaient qualifiés l’an dernier au Havre, il ne faut pas l’oublier. Comme on se l’était dit, l’important était de passer. Je ne pense pas qu’on ait fait un si mauvais match. On a eu beaucoup d’occasions mais on n’a pas eu de réussite. En Coupe de France, les équipes de niveau inférieur viennent pour ne pas prendre de buts. Ils ont bien défendu et on n‘a pas réussi à débloquer la situation. Mais on est resté sérieux jusqu’au bout et on s’est qualifié aux tirs au but. Il nous reste un tour à passer pour avoir l’opportunité de rencontrer une Ligue 1 et c’était important de gagner ce soir.

 

Thomas Gamiette
Cela n'a pas été simple...
Cela a été difficile car on n’arrivait pas à marquer.  Dans le jeu et dans les occasions on a été supérieurs mais cette équipe d'Avion s’est bien battu. Personnellement jétais heureux de rejouer à Delaune même si j’ai souffert physiquement sur la fin.

 

Kossi Agassa
Kossi, c’est un retour gagnant !

Cela fait plaisir de passer car c’est l’essentiel en coupe. On l’a fait de manière collective.
Cela faisait longtemps que je n’avais pas joué et ça fait du bien de retrouver la compétition et que cela se passe bien. J’espère que cela va continuer.

Tu as fait pas mal d’intox sur la séance de pénalties…
J’essaye juste de perturber un peu les tireurs. J’ai eu la chance d’en arrêter un, on est qualifié, c’est bien.

L'Union (Quotidien de Reims)

LE STADE DE REIMS BAT AVION (CFA2) 0-0, 4 TIRS AU BUT À 2.
Vainqueur ric-rac aux tirs au but d'Avion, le Stade a assuré ce qu'il y a d'essentiel  en Coupe : la qualification. Pour le reste, il n'y a rien à retenir.

ON dit que les grands parcours en Coupe de France se nourrissent d'une entrée en matière difficile. Le Stade de Reims version 2010/2011 est donc promis à vivre de belles émotions. Car il est passé par la petite porte, hier contre Avion.
Il lui a fallu attendre les tirs au but pour se sortir (4 penalties à 2) de l'impasse dans laquelle il s'est fourré pendant 120 minutes ternes (0-0). « Je suis satisfait de la qualification. Je ne m'étendrai pas plus sur la prestation », admet Hubert Fournier.

« Moyen de mieux faire »


Dominateurs face à des Avionnais venus pour résister et espérer le contre gagnant, les Stadistes ont monopolisé le ballon mais n'en ont pas fait un usage exceptionnel. « Il y a eu trop de déchet technique, de maladresses dans les phases offensives. C'est bizarre car la ligne d'avants avait assez peu bougé. Avec Fauré, Toudic, Amalfitano et Gragnic, il y a moyen de mieux faire », continuait le coach.
« On savait qu'il fallait être patients, insiste Mathieu Fontaine. On a su le faire mais on a eu trop de carences dans la dernière passe ».
Résultat, Crombez, le portier visiteur, grand pote de Fontaine, a finalement été assez peu mis en danger. Une sortie devant Toudic (17e), une frappe enroulée de Gragnic (44e) et une autre à ras de terre de Toudic (90e+2) : voilà le plus bouillant. Le reste relève plus des opportunités.
C'est peu mais cela traduit la « défaillance collective », dixit Fournier qui ne croit pas à la thèse du manque d'envie. « Au fil des occasions ratées, galvaudées même pour certaines, j'ai plutôt senti une crise de confiance, un doute qui s'installait. Or, que ce soit contre une DH, une CFA ou une L2, il faut gagner les duels offensifs, avoir plus de détermination. Si nous avions pris un but, nous courions à la catastrophe… »

« Peu de joueurs ont marqué des points »


Heureusement, ce secteur est resté solide malgré les talents de Després et Bodart. Un mieux après la défaite 3-2 à Dijon « où nous avions donné les buts », avoue Fontaine. Agassa a fait le reste en stoppant le tir d'Oumar puis en accompagnant celui hors cadre d'Eickmayer. « On lui doit sans doute la qualif », concède Fournier, discret sur les autres.
Des garçons avaient des cartes à jouer pour retrouver une place en L2. Ils n'ont pas démontré plus que ceux qui y jouent actuellement. Le coach ne s'attarde sur aucun cas particulier, « leur réservant mes commentaires » mais « très peu de joueurs ont marqué des points. Je suis déçu de l'équipe et on va rediscuter de ce match ».
Un indice avant Nîmes vendredi qu'il faudra jouer en ayant 30 minutes de plus dans les jambes et 24 heures de travail en moins (les Crocos se sont qualifiés vendredi). « On ne va pas commencer à se réfugier derrière ces arguments », assure Hubert Fournier satisfait que son équipe soit au rendez-vous du 8e tour (11-12 décembre). Si elle effectue un grand parcours, tout le monde aura oublié les sifflets qui l'ont parfois accompagnée hier soir…
Philippe LAUNAY

Commentaires

Staff
jackie.gourdain
jackie.gourdain 6 décembre 2010 14:27

Bravo à tous et bonne continuation.( un rémois )

lolo crep 27 novembre 2010 16:16

bravo à tous place au championnat avec le même état d'esprit....à fond tout est possible allez les tiot renards

xtophe 21 novembre 2010 12:07

Avec un état d'esprit retrouvé et malgré une attaque décimée, le CSA aurait pu créer l'exploit. Les renards n'ont pas à rougir de leur élimination. Place maintenant au championnat. Une victoire à Mantes le week-end prochain confirmerait les bonnes dispositions vues contre Reims.

Damiano51 21 novembre 2010 11:43

félicitation à vous... dommage que la qualification n'était pas la à la fin.

Les Entraîneurs 1 mois
Les Rendez-vous de Septembre 1 mois
ES.St Laurent / Séniors A 1 mois
Houcine NEMICHE et 5 autres 1 mois
U15 et 5 autres 1 mois
Stage 2017/2018 1 mois
Stage et C'est la reprise ! 1 mois
Séniors A : nouveau joueur 1 mois
1-2
Séniors A / LOOS USSM 1 mois
Séniors A / LOOS USSM : résumé du match 1 mois
Séniors A : nouveau joueur 1 mois
Séniors A 2 mois
Séniors A et Séniors A 2 mois
Coralie Vincent Fromont est devenu membre 4 mois
4-0
Séniors B / SIN LE NOBLE AS 5 mois

CONTACTER LE CSA

Téléphone

09-51-31-71-22

 

M@il Secrétariat

avion.cs.500877@ligue59-62.fr

  

M@il Trésorier/Site/Archives

comptacsavion@gmail.com

 

Site Internet

csavion.footeo.com